SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.29 issue1„Gelobt sei der Herr, mein Fels ...! " (Ps 144,1) Wirkung und Bedeutung von Psalm 18 (// 2 Samuel 22) im Nachfeld des PsaltersAkhenaten and the origins of monotheism author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Article

Indicators

Related links

  • On index processCited by Google
  • On index processSimilars in Google

Share


Old Testament Essays

On-line version ISSN 2312-3621
Print version ISSN 1010-9919

Old testam. essays vol.29 n.1 Pretoria  2016

http://dx.doi.org/10.17159/2312-3621/2016/v29n1a13 

BRIEF NOTES

 

Le rôle du Cantique d'Isaïe 12 dans la Rédaction du Livre d'Isaïe, en relation au Psautier et Cantiques

 

 

Bernard Gosse

Antony, France

 

 


RÉSUMÉ

L'usage du Psautier en Is 12 est lié à l'établissement, pour l'ensemble de la rédaction du livre d'Isaïe, du parallèle entre la sortie d'Egypte et le retour d'exil. Ce retour d'exil permis par la chute de Babylone n'exclut pas la disparition de la dynastie davidique.


ABSTRACT

In terms of the redaction of the Book of Isaiah, the use of the Psalter in Isa 12 is linked to the parallel created by the exit of Egypt and the return from the Exile. This return from the exile is permitted by the fall of Babylon and does not exclude the disappearance of the Da-vidic dynasty.

Keywords: Psalms, Isaiah, exile, redaction criticism, fall of Babylon


 

 

A INTRODUCTION

Is 12 est particulièrement lié au Psautier, à commencer par Ps 105,1 cité en Is 12,4. Or nous allons voir qu' Is 12 ne peut pas être isolé de la rédaction du reste du livre d'Isaïe, particulièrement en ce qui concerne le parallèle entre la sortie d'Egypte et le retour de l'exil. Nous allons étudier ci-dessous comment cette prise en compte du Psautier en Is 12, a eu une influence sur la rédaction d'ensemble du livre d'Isaïe.

 

B ISAIE 12,1: LA CELEBRATION DU RETOUR D'EXIL EN IS 12, A L'IMAGE DE LA SORTIE D'EGYPTE, COMME DANS LA DEUXIEME PARTIE DU LIVRE D'ISAÏE, ET LA CELEBRATION DE LA CHUTE DE BABYLONE EN IS 13-14

Le cantique d'Is 12, débute en 12,1 par: «Et tu diras, en ce jour-là (bywm hhw'): Je te loue Çwdk), Yahvé, car tu as été en colère Çnpt) contre moi. Puisse ta colère Cpk) se détourner, puisses-tu me consoler (wtnhmny) ». Ce verset doit se comprendre dans la continuité d'Is 11,11: « Ce jour-là (bywm hhw'), le Seigneur étendra la main une seconde fois, pour racheter le reste de son peuple, ce qui restera à Assur et en Egypte, à Patros, à Kush et en Elam, à Shinéar, à Hamat et dans les îles de la mer », et 11,16: « Et il y aura un chemin pour le reste de son peuple, ce qui restera d'Assur, comme il y en eut pour Israël au jour (bywm) de sa montée du pays d'Egypte ». Nous relevons également une reprise de bywm hhw' en 12,4. Le retour d'exil annoncé en 11,11.16, et mis en parallèle de la sortie d'Egypte, est célébré en Is 12. Or le retour d'exil et la chute de Babylone sont étroitement liés.1 On peut donc rapprocher le bywm hhw' d'Is 12,1 du ywm yhwh de 13,6.9 contre Babylone, qualifié de wbywm hrwn 'pw en 13,12, d'où en 14,3-4: «3 Et il arrivera qu'au jour (bywm) où Yahvé te soulagera de ta souffrance, de tes tourments et de la dure servitude à laquelle tu étais asservi, 4 tu entonneras cette satire sur le roi de Babylone, et tu diras: Comment a fini le tyran, a fini son arrogance ? ». En Is 10,5, Assur est présentée comme la bâton de la colère ('ρ) de Yahvé et de sa fureur (z'm). Cette colère est retournée contre Assur en Is 10,25. L'identification d'Assur et de Babylone étant de plus possible comme puissances mésopotamiennes, le retournement signifié par Is 11,16 et 12,1 se situe parfaitement dans cette ligne. Les emplois de 'p en Is 13,3.9.13,2 et de z'm en 13,5,3 se situent dans le mouvement de retournement contre l'oppresseur. L'emploi de 'p en Is 14,6 au sujet du comportement du roi de Babylone rappelle celui du roi d'Assur. Nous relevons du reste l'oppression de Babylone identifiée à celle d'Assur en Is 52,4: « Car ainsi parle le Seigneur Yahvé: C'est en Egypte qu'autrefois mon peuple est descendu pour y séjourner, c'est Assur qui à la fin l'a opprimé ».

L'usage du verbe ydh en 12,1.4 renvoie à Ps 105,1, avec la reprise de Ps 105,1 en Is 12,4. Ce point correspond à l'usage du Ps 105 en dans la suite du livre d'Isaïe, pour célébrer le retour d'exil sur le mode de la sortie d'Egypte comme en Is 35,10 et 51,10.11.4 Dans la continuité de la référence d'Is 12 au Ps 105, nous notons une allusion aux psaumes auxquels répond le Ps 105, en référence à la destruction de Jérusalem et du temple et la disparition du messie.5 L'usage du verbe 'np en Is 12,1,6 renvoie aux emplois de Ps 79,5 et 85,6: « Seras-tu pour toujours irrité (t'np) contre nous, garderas-tu ta colère Cpk) d'âge en âge (Idr wdr) ». Nous relevons un transfert sur Babylone en Is 13,9: « Voici que vient le jour de Yahvé (ywm yhwh), implacable, l'emportement et l'ardente colère (whrwn 'p), pour réduire le pays en ruines, et en exterminer les pécheurs », et Is 13,20: « Elle ne sera plus jamais habitée ni peuplée, de génération en génération ('d dwr wdwr). L'Arabe n'y campera plus, et les bergers n'y parqueront plus les troupeaux ».

 

C ISAIE 12,2: Is 12 EN RAPPORT AU PSAUTIER ET CANTIQUES ET LE SALUT DU RETOUR DE L'EXIL DANS LE LIVRE D'ISAIE

Dans la continuité de l'influence du Psautier en Is 12,1, le texte d'Is 12,2: «Voici le Dieu de mon salut (yšw'ty): j'aurai confiance et je ne tremblerai plus, car ma force et mon chant c'est Yahvé (ky 'zy wzmrt yh), il a été mon salut (lyšw'h)», s'appuie sur Ps 118,21: «Je te rends grâce ('wdk), car tu m'as exaucé, tu fus pour moi le salut (lyšw'h) » et Ps 118,14: «ma force et mon chant ('zy wzmrt yh), c'est Yahvé, il fut pour moi le salut (lysw'h) »,7 compte tenu de Ps 118,24a: zh hywm 'šh yhwh. Selon le parallèle sortie d'Egypte et retour d'exil, suggéré par le contexte d'Is 12 comme nous venons de le voir, il faut y rattacher Ex 15,2: « Yah est ma force et mon chant ('zy wzmrt yh), à lui je dois mon salut (lysw'h). Il est mon Dieu, je le célèbre, le Dieu de mon père et je l'exalte ».8 Du reste l'écriture d'Ex 15 prend en compte le Psautier, dont le Ps 79, comme nous venons également de le voir en Is 12,1, avec 79,5: « Jusques à quand, Yahvé, ta colère (t'np) ? Jusqu'à la fin ? Ta jalousie brûlera-t-elle comme un feu ? » En effet Ex 15 est étroitement relié aux psaumes d'Asaph, particulièrement les Ps 74; 78 et 79.9 On relèvera particulièrement en relation à ce dernier psaume. Ps 79,7: « Car ils ont dévoré Jacob et dévasté sa demeure inwhw) », et Ex 15,13: «Ta grâce a conduit ce peuple que tu as racheté; ta force l'a guidé vers ta sainte demeure (nwh) », avec les seuls emplois de nwh dans le Psautier et dans le Pentateuque.10

Le terme yšw'h, tout en faisant allusion au nom du prophète yš'yhw}11prépare à des passages postexiliques du livre d'Isaïe, sur la problématique du salut au retour de l'exil ou à un salut ultérieur. Le salut, yšw'h, lié à la célébration du retour de l'exil en Is 12,2.2.3; prend une dimension universaliste en 25,9;12 liée à la ville forte Sion en 26,113 (voir 60,18); mais la venue du salut paraît inexistante en 26,18; Yahvé apporte le salut mais également la sagesse en 33,2.6; en 49,6.8 le salut prend une dimension universaliste, liée au « serviteur »; en 51,6.8 le salut de Yahvé est proclamé éternel; en 52,7.10 le salut est lié au règne de Dieu, avec le retour à Sion en 56,lss, le salut est valable pour l'étranger et l'eunuque mais implique la pratique du sabbat; en 59,11 il est constaté l'absence de venue du salut au retour de l'exil en raison de l'injustice; en 59,17 le salut survient malgré tout par une intervention de Yahvé; en 60,18 le salut désigne les remparts; en 62,1 le salut de Sion, identifié à la justice, doit devenir manifeste pour les nations.14 Le retour d'exil célébré en Is 12,1-6 correspond donc bien à une promesse de salut, mais au retour de l'exil il est constaté que ce retour n'est pas suffisant pour faire advenir le salut et qu'une nouvelle intervention de Yahvé apparaît nécessaire. Le salut est identifié à la justice qui reste loin d'être réalisée au retour de l'exil.

 

D IS 12,3, L'ACCES AUX SOURCES DU SALUT AU RETOUR DE L'EXIL

Le texte d'Is 12,3: « Dans l'allégresse (bššwn) vous puiserez (ws'btm) de l'eau (mym) aux sources (mm'yny) du salut (hyšw'h) », rappelle que L'allégresse est une caractéristique du retour de l'exil selon le livre d'Isaïe avec sswn, Is 12,3; 35,10; 51,11 et 22,13; 51,3; 61,3. Les sources m'yn sont également une caractéristique du salut du retour de l'exil selon 41,18. L'eau est d'une manière générale symbole de vie et de salut, encore plus dans le cadre du retour de l'exil comme en Is 55,1.15

 

E IS 12,4, LA REPRISE DU Ps 105 ET LA SUBSTITUTION DE LA DESCENDANCE DES PATRIARCHES A CELLE DE DAVID

Le texte d'Is 12,4: « Et vous direz, en ce jour-là: rendez grâce (hwdw) à Yahvé, criez son nom, annoncez aux peuples ses hauts faits ('lyltyw),16rappelez que son nom est sublime (nsgb) », reprend intégralement Ps 105,1: « Rendez grâce (hwdw) à Yahvé, criez son nom, annoncez aux peuples ses hauts faits ('lylwtyw) ». Cela va dans le sens d'une substitution du rôle de la descendance davidique par la descendance des patriarches dans la deuxième partie du livre d'Isaïe. Cela prépare également à l'influence du Ps 105 dans la deuxième partie du livre d'Isaïe.17 La dernière partie d'Is 12,4: «rappelez que son nom est sublime (nsgb)», correspond à la reprise de la thématique d'Is 2,11: «L'orgueil humain baissera les yeux, l'arrogance des hommes sera humiliée, Yahvé sera exalté (wnsgb), lui seul en ce jour-là (bywm hhw') ».18

 

F IS 12,5 ET LA GLORIFICATION DE YAHVE

Le texte d'Is 12,5: « Chantez Yahvé car il a fait de grandes choses (zmrw yhwh ky g'wt 'sh), qu'on le proclame sur toute la terre (bkl h'rs) », invite à chanter Yahvé. Le verbe zmr n'est utilisé qu'une seule autre fois dans le livre d'Isaïe, dans un sens différend en 5,6, mais cela correspond au zmrw Iw de Ps 105,2, et l'usage des psaumes dans le livre d'Isaïe. Le terme g'wt désigne la majesté de Yahvé comme en Is 26,10 et Ps 93,1, et cet emploi s'oppose à celui pour désigner l'orgueil humain en Is 28,1.3 et Ps 17,10, orgueil symbolisé par la puissance de la mer en Ps 89,10. Le dernier emploi biblique en Is 9,17 concerne les volutes de fumée. Dans la continuité du Psautier, dans le livre d'Isaïe le terme g'wt signale donc la gloire de Yahvé face à l'orgueil humain.

L'expression d'Is 12,5b: my'dt z't bkl h'rs, se situe dans la ligne de Ps 105,1b: hwdy'w b'mym 'lylwtyw, en l'appliquant au cas particulier du retour de l'exil. Il s'agit de faire connaître l'événement à « la terre », pour éviter de dire « parmi les peuples », dont on revient justement. Ce point renvoi donc à la perspective du retour d'exil de la seconde partie du livre d'Isaïe.

 

G IS 12,6, LA CELEBRATION DE L'ŒUVRE DE YAHVE, EN PREPARATION D'IS 54

Le texte d'Is 12,6: « Pousse des clameurs (shly),19des cris de joie (wrny), habitante de Sion, car il est grand, au milieu de toi, le Saint d'Israël (qdws ysr'l) », prépare 54,1: «Pousse des cris de joie (ray), stérile, toi qui n'as pas enfanté; pousse des cris de joie, des clameurs (wshly), toi qui n'as pas mis au monde, car plus nombreux sont les fils de la délaissée que les fils de l'épouse dit Yahvé», avec en 54,5: «Ton créateur est ton époux, Yahvé Sabaot est son nom, le Saint d'Israël (qdwš yšr'l) est ton rédempteur, on l'appelle le Dieu de toute la terre (kl h'rs) ».20

 

BIBLIOGRAPHIE

Beuken, Willem A. M. Jesaja 1-12. Herders theologischer Kommentar zum Alten Testament. Freiburg: Herder, 2003.         [ Links ]

____. Jesaja 13-27. Herders theologischer Kommentar zum Alten Testament. Freiburg: Herder, 2007.         [ Links ]

Blenkinsopp, Joseph. Isaiah 1-39. New York: Doubleday, 2000.         [ Links ]

Childs, Brevard S., Isaiah. Louisville: Westminster John Knox Press, 2001.         [ Links ]

Gosse, Bernard. « La mention du sanctuaire en Exode 15,7 en relation au psaume 74 et au Psautier », Revue biblique 113 (2006): 188-200.         [ Links ]

____. « Les reprises du Ps 105 dans le libre d'Isaïe comme réinterprétations de la substitution de l'alliance avec David du Ps 89 par l'alliance avec Abraham du Ps 105 ». Zeitschrift für die alttestamentliche Wissenschaft 127 (2015): 281-293.         [ Links ]

____. L'espérance messianique davidique et la structuration du Psautier. Sup plément n 21 à Transeuphratène. Pende: Gabalda, 2015.         [ Links ]

Jacob, Edmond. Esaïe 1-12. Genève: Labor et Fides, 1987.         [ Links ]

Van Wieringen, Archibald L. H. M. « Isaiah 12,1-6: A Domain and Communication Analysis ». Pages 149-172 dans Studies in the Book ofIsaiah, Festschrift Willem A. M. Beuken. Edité par. Jacques Van Ruiten et Marc Vervenne. Bibliotheca ephemeridum theologicarum lovaniensium 132. Leuven: Peeters, 1997.         [ Links ]

____. The Implied Reader in Isaiah 6-12. Leiden: Brill, 1998.         [ Links ]

 

 

Article submitted: 20/01/2016
Accepted: 29/02/2016

 

 

Bernard Gosse, 4 Résidence Opéra, 92160 Antony, France. E-mail :gosse.bernard@wanadoo.fr
1 Joseph Blenkinsopp, Isaiah 1-39 (New York: Doubleday, 2000), 270 (Isaïe 12,Ι-6): « Following on the theme of the new exodus in 11:12-16, this finale to the first section of the book can then be read as thanksgiving for the defeat of another imperial power, Assyria in the historical context of 1-12, Babylonia in the perspective of the time of composition and that of a later readership. In this respect it fits the pattern of those descriptions of a new exodus followed by hymns of praise and thanksgiving in later chapters of the book (42:10-13; 44:23; 49:13) ».
2 Willem A. M. Beuken, Jesaja 13-27 (HTKAT; Freiburg: Herder, 2007), 51: « Natürlich zielt die Bitte von 12,1
Möge dein Zorn sich wenden, dass du mich tröstest" zunächst auf den Propheten selbst, aber man kann sich doch schwerlich vorstellen, dass diese Bitte dadurch erfüllt, wird, dass das sündige Babel dem göttlichen Strafgericht anheim fällt und dabei die ganze Welt mit in den Untergang zieht: Siehe, der Tag Jhwhs ist im Kommen, grausam mit Grimm und Zornglut, und die Erde zur Wüste zu machen und ihre Sünder wird er vor ihr vertilgen" (13,9; vgl. 13,3.13) »
3 z'm:Is 10,5.25; 13,5; 26,20; 30,27.
4 Bernard Gosse, « Les reprises du Ps 105 dans le libre d'Isaïe comme réinterprétations de la substitution de l'alliance avec David du Ps 89 par l'alliance avec Abraham du Ps 105 », ZAW 127 (2015): 281-293.
5 Bernard Gosse, L'espérance messianique davidique et la structuration du Psautier (Supplément
η 21 à Transeuphratène; Pende: Gabalda, 2015).
6 Seul emploi du libre d'Isaïe.
7 Blenkinsopp, Isaiah 1-39, 270 (Is 12): « a patchwork of biblical citations and allusions, especially from the book of Psalms (in order of occurrence Pss 118:21; 88:22; 25:5; 118:14; 105:1; 148:13; 9:12; 30:5) ».
8 Blenkinsopp, Isaiah 1-39, 270: « Of particular interest is the verbatim citation from the "Song at the Sea" (Exod 15:2) in 2b. Following on the theme of the new exodus in 11:12-16, this finale to the first section of the book can then be read as thanksgiving for the defeat of another imperial power, Assyria in the historical context of 112, Babylonia in the perspective of the time of composition and that of a later readership ».
9 Bernard Gosse, « La mention du sanctuaire en Exode 15,7 en relation au psaume 74 et au Psautier », RB 113 (2006): 188-200.
10 Le verbe nwh est également utilisé en Ex 15,2.
11 Archibald L. H. M van Wieringen, «Isaiah 12,1-6: A Domain and Communication Analysis », in Studies in the Book of Isaiah: Festschrift Willem
Α. M. Beuken (éd. Jacques Van Ruiten et Marc Vervenne; BETL 132; Leuven: Peeters, 1997), 167: « The prophet Isaiah [...] is identifiable by the use of the root ys', which occurs in his name ys 'yhw and forms the noun ysw 'h in the verses 2a.e as well ».
12 Le caractère universel du salut n'empêche pas un langage anti-Moabite, Brevard S. Childs, Isaiah (Louisville: Westminster John Knox Press, 2001), 185: «Indeed, God includes the peoples in his invitation, but the voice that responds to God's salvation uses explicitly the idiom of faithful Israel ».
13 Childs, Isaiah, 190: « much like 12: Iff., but sung in the land of Judah ». Voir le parallélisme synonymique ysw'h et sdq(h) en Is 51,5.8; 59,17; 63,1.
15 Edmond Jacob, Esaïe 1-12 (Genève: Labor et Fides, 1987), 170-171. Il note qu'Is 12 relève d'un contexte joyeux à rapprocher du rite de l'eau à la fête des tentes, plus que d'un rite de pénitence comme 1 S 7,6, voir 2 S 23,16. Avec R. Lack, il considère qu'il peut s'agir d'une réponse à l'abandon des eaux de Siloé selon Is 8,6, au profit du fleuve puissant d'Assur (8,7).
16 'lylh: seul emploi du livre d'Isaïe, présent en Ps 105,1 et 8 autres psaumes.
17 Bernard Gosse, « Les reprises du Ps 105 ».
18 Willem A. M. Beuken, Jesaja 1-12 (HTKAT; Freiburg: Herder, 2003), 336:
«„JHWH allein ist erhaben" (nsgb: 2,11.17; vgl. 33,5), klingt hier in der Botschaft an die Völker durch: Sein Name ist erhaben!" (v 4b.) Gleiches gilt für die singulare Characteristik für die Pracht seiner Hoheit" (g'wn: 2,10.19.21) im Lob Hochmögendes hat er getan" (v 5a: g'wt). »
19
şhl: Is 10,30; 12,6; 24,14; 54,1. En 10,30 il s'agit des clameurs liés à l'invasion assyrienne, en 12,6 nous avons donc un retournement de contexte, dans la ligne de 11,16.
20 Archibald L.H.M. Van Wieringen, «The Implied Reader in Isaiah 6-12, » (Leiden / Boston / Köln : Brill, 1998), 241 : « As for the content, an important development is involved in this inclusion of Isa 6-12. In both texts, Go dis called qdws. From Isa 6 :3, it is clear that God's holiness has a programmatic relation to kl-h'rs. Isa 12 :5-6 makes clear that, when kl-h'rs has heard the proclamation of the fullness of the Lord, God dwells in Zion as qdws ysr'l(verse 6a). »

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License