SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.26 número3Jeremiah 33: 14-26: the question of text stability and the devaluation of kingshipThe Significance of תורה (Isa 2:3) within Isaiah 2:1-5: The Relationship of the First Overture (1:1-2:5) to the Book's Conclusion (Isa 65-66) índice de autoresíndice de assuntospesquisa de artigos
Home Pagelista alfabética de periódicos  

Serviços Personalizados

Artigo

Indicadores

Links relacionados

  • Em processo de indexaçãoCitado por Google
  • Em processo de indexaçãoSimilares em Google

Compartilhar


Old Testament Essays

versão On-line ISSN 2312-3621
versão impressa ISSN 1010-9919

Old testam. essays vol.26 no.3 Pretoria Jan. 2013

 

Les relations Ps 40 / Ps 69 et Ps 18 / Ps 68 et le livre des Proverbes

 

 

Bernard Gosse

Antony, France

Correspondence

 

 


ABSTRACT

Ps 40:2-12 is a response to Ps 69 similar to its response to Psalm 18. The influence of Pss 18 and 69 appear in Ps 40:13. Verses 1418 is presented in a way that is quite similar to Ps 70. Ps 68:20-22, 24 is applied to David similarly to Ps 18:1-38, 39 and 51. Ps 40 is equally connected to the Pentateuch, especially Lev 23. It is also linked to Proverbs. The messianic influence of Ps 18 is felt in Ps 110 and Num 24.


RÉSUMÉ

Ps 40,2-12 constitue une réponse au Ps 69 dans la ligne du Ps 18. L'influence des Ps 18 et 69 apparaît encore en Ps 40,13. Ps 40,14-18 reprend de manière presque équivalente le Ps 70. Ps 68,20-22.24 est déjà appliqué à David en Ps 18,1.38-39.51. Le Ps 40 est également connecté au Pentateuque particulièrement Lv 23 et au livre des Proverbes. L'influence messianique du Ps 18 se fait également sentir dans le Ps 110 et en Nb 24.


 

 

A INTRODUCTION

Nous allons voir que la première partie du Ps 40 répond favorablement aux demandes du Ps 69, dans la ligne du Ps 18. La dernière partie du Ps 40 correspond pratiquement au Ps 70. Quant au Ps 18 il correspond également à une application à David du Ps 68.

 

B LE PSAUME 40 DANS LE PSAUTIER ET LA TRADITION DES PROVERBES

Le Ps 37 témoigne des relations étroites entre les traditions du livre des Proverbes1 et celles du Psautier dès le premier verset: «Ne (אל) t'échauffe pas (תתחר) contre les méchants (במערים), ne (אל) jalouse (תקנא) pas les artisans (בעשי)) de fausseté (עולה)», qui correspond étroitement à Prov 24,19: «Ne (אל) t'échauffe pas (תתחר) contre les méchants (במערים), ne (אל) jalouse (תקנא) pas les impies (ברשעים)». Le verbe b au hitpa'el n'est utilisé que quatre fois dans la Bible en Prov 24,19; Ps 37,1.7.8. La thématique de Ps 37,1 est reprise, avec de plus la mention d'une espérance en Ps 37,8-9: «8 Trêve à la colère, renonce au courroux,2 ne (אל) t'échauffe (תתחר) pas, ce n'est que mal ל(הרע ), 9 car les méchants (מרעים) seront extirpés, qui espère (וקוי) Yahvé (יהוה) possédera la terre». La deuxième partie de Ps 37,9 correspond à Prov 20,22: «Ne dis point:'Je rendrai le mal (רע)!' espère (קוה) en Yahvé (ליהוה) qui te sauvera».

Le thème de l'espérance, est repris en Ps 39,8: «Et maintenant que puis-je attendre (קויתי), Seigneur? Mon espérance ותחלתי),3 ) elle est en toi.» Le Ps 40 se situe lui-même dans la continuité du Ps 39, dès Ps 40,2: «J'espérais (קוה) d'un grand espoir (קויתי) Yahvé (יהוה), il s'est penché vers moi, il écouta (וישמע) mon cri (שועתי)». Phil Botha a montré4 que si le Ps 1 emprunte au livre des Proverbes5 il emprunte de même au Ps 37, ce qui n'a rien d'étonnant étant donné les liens du Ps 37 avec le livre des Proverbes. Voir déjà dans le Psautier le verbe נבל Ps 1,3; 18,46; 37,2; צלח: Ps 1,3; 37,7; 45,5; 118,25. Il n'est donc pas étonnant que le Ps 40 dans la continuité de ses liens avec le livre des Proverbes, comme le souligne les correspondances répétées avec Prov 3,6 puisse également être rattaché au Ps 37.

En plus de Ps 39,8, Ps 40,2 s'appuie sur Ps 39,13aα: «Ecoute (שמעה) ma prière Yahvé, prête l'oreille à mon cri (ושועתי. La thématique de Ps 40,2 est également conforme à celle de Ps 18,7: «Dans mon angoisse j'invoquai Yahvé, vers mon Dieu je lançai mon cri (אשוע); il entendit (ישמע) de son temple ma voix et mon cri (ושועתי) parvint à ses oreilles» Voir (שועה): Ps 18,7; 34,16; 39,13; 40,2; 102,2; 145,9 et cinq autres emplois bibliques dont 2 Sam 22,7. De plus le Ps 18 doit également être rattaché directement à la tradition des livres des Proverbes, et particulièrement Ps 18,31-32 de Prov 30,5.9.7

Le Ps 40 est composé de deux parties, Ps 40,2-12 et 40,14-18,8 cette deuxième partie étant très proche du Ps 70. Le verset 13 assure la liaison. Nous allons voir que le Ps 40 apparaît alors comme une réponse au Ps 69, dans la continuité des traditions du Ps 18. La demande de Ps 69,7: apparaît alors réalisée en Ps 40,2. Etant donné les nombreux éléments nous présentons un tableau de correspondances ci-dessous.

 

 

C LE PS 40,2-12 COMME RÉPONSE AU PS 69 DANS LA LIGNE DU PS 1810

Le texte de Ps 40,2: «J'espérais (קוה) Yahvé d'un grand espoir [קויתי )11 [3) Yahvé, il s'est penché (ויט) vers moi, il écouta (וישמע) mon cri (שועתי)», se présente comme une réponse positive à la demande de Ps 69,7: «Qu'ils ne rougissent pas de moi, ceux t'espèrent (קויך) Yahvé Sabaot! Qu'ils n'aient pas honte de moi, ceux qui te cherchent, Dieu d'Israël!» Cette réponse positive est conforme à Ps 18,7: «Dans mon angoisse j'invoquai Yahvé, vers mon Dieu je lançai mon cri (אשוע); il entendit (ישמע) de son temple ma voix et mon cri (ושועתי) parvint à ses oreilles», et Ps 18,10 (ויט).

Ps 40,3: «Il me tira du gouffre tumultueux, de la vase (מטיט) du bourbier (היון); il dressa mes pieds (רגלי) sur le roc (סלע), affermissant mes pas»,12 répond à la situation de Ps 69,3: «J'enfonce dans la bourbe (ביון) du gouffre, et rien qui tienne; je suis entré dans l'abîme des eaux et le flot me submerge»13, conformément à la demande de Ps 69,15: «Tire-moi du bourbier (םטיט), que je n'enfonce, que j'échappe à mes adversaires, à l'abîme des eaux!»14 Le retournement de situation de Ps 40,3 est conforme aux perspectives de Ps 18,43: «je les broie comme poussière au vent, je les foule comme la boue (כטיט) des ruelles»; Ps 18,34 (רגלי) et Ps 18,3a (סלעי).

Le chant nouveau de Ps 40,4: «En ma bouche il mit un chant (שיר) nouveau (חדש), louange à notre Dieu; beaucoup verront et craindront, ils auront foi en Yahvé», est conforme à la promesse du Psalmiste de Ps 69,31: «Je louerai le nom de Dieu par un cantique (בשיר), je le magnifierai par l'action de grâces». Cela correspond également à la tradition du chant de délivrance de Ps 18,1.

L'abondance des faveurs de Yahvé en Ps 40,6: «il en est trop (עצמו) pour les énumérer», est proportionnelle à la puissance des ennemis en Ps 69,5: «ils sont puissants (עצמו) ceux qui me détruisent»15 En 40,13 l'usage du verbe עצם correspond à un rappel des épreuves.16

Ps 40,7: «Tu ne voulais (חפצת) sacrifice ni oblation, tu m'as ouvert l'oreille, tu n'exigeais holocauste ni victime», dans la ligne du retournement en faveur du psalmiste de Ps 69,30-31 reprend dans ce contexte la perspective de Ps 69,32: «cela plaît à Yahvé plus qu'un taureau, une forte bête avec corne et sabot». L'usage du verbe חפצ est conforme à Ps 18,20: «il m'a dégagé, mis au large, il m'a sauvé, car il m'aime (חפץ)».

L'inscription dans le livre de Ps 40,8 (ספר), s'oppose à la radiation du livre de vie pour les ennemis en Ps 69,29 (מספר).

La réalisation des volontés de Yahvé en Ps 40,9: «de faire tes volontés (רצונך); mon Dieu, j'ai voulu (חפצתי) ta loi au profond de mes entrailles», correspond à la réponse favorable à la prière du psalmiste en Ps 69,14: «Et moi, t'adressant ma prière Yahvé, au temps favorable (רצון), en ton grand amour, Dieu, réponds-moi en la vérité de ton salut». L'usage du verbe חפצ en Ps 40,9, souligne l'appropriation de la volonté de Yahvé par le psalmiste.

Yahvé connaît l'œuvre du psalmiste en Ps 40,10: «Yahvé (יהוה), toi (אתה), tu le sais (ידעת)», comme il connaissait la folie du psalmiste en Ps 69,6: «Ô Dieu (אלהים), tu (אתה) sais (ידעת) ma folie».

Le psalmiste n'a pas celé (כסיתי) la justice de Yahvé au fond de son cœur en Ps 40,11, alors que l'humiliation lui couvrait (כסתה) le visage en Ps 69,8.

En Ps 40,12, le psalmiste constate que Yahvé ne ferme pas ses tendresses (רחמיך), en réponse à l'invocation de Ps 69,17 (רחמיך). De même pour l'amour de Yahvé de Ps 69,14 (חסדך) qui s'accompli en Ps 40,12 (חסדך).

La continuité de l'influence des Ps 18 et 69 apparaît en Ps 40,13 avec le rappel des épreuves. En effet Ps 40,13: «Car les malheurs m'assiègent (עלי אפפו), à ne pouvoir les dénombrer; mes torts (עונתי) retombent sur moi (השיגוני), je n'y peux (יכלתי) plus voir; ils foisonnent (עצמו) plus que les cheveux (משערות) de ma tête (ראשי) et le cœur me manque», est conforme à Ps 18,5: «Les flots de la mort m'enveloppaient (אפפוני), les torrents de Bélial m'épouvantaient»;17 et trouve finalement sa réponse dans la ligne de Ps 18,38: «Je poursuis mes ennemis et les atteins (ואשיגם), je ne reviens pas qu'ils ne soient achevés», et Ps 69,25: «Déverse sur eux ton courroux, que le feu de ta colère les atteigne י(שיגם)».18 Dans la perspective du retournement en faveur du psalmiste il faut noter Ps 18,39 (יכלו)». En ce qui concerne le harcèlement par les ennemis on peut encore noter Ps 69,5: «Plus nombreux que les cheveux (משערות) de la tête (ראשי), ceux qui me haïssent sans cause; ils sont puissants (עצמו) ceux qui me détruisent.» Nous avons déjà noté que le verbe עצם est déjà utilisé en Ps 40,6 dans la perspective du retournement en faveur du psalmiste.19 En ce qui concerne le rappel des épreuves de 40,13, on peut encore noter שערה: Ps 40,13; 69,5 dans le Psautier, pour cinq autres emplois bibliques. Ps 40,14-18 est ensuite largement conforme au Ps 70.20

 

D LES PRÊTRES LÉVITES, LE DEUTÉRONOME ET LE LIVRE DES PROVERBES EN PS 40,8B-11

Le Ps 40, comme le Ps 18, est un psaume royal, non seulement à cause du titre de Ps 40,1: «Du maître de chant. De David. Psaume», mais encore parce que Ps 40,8b-9.11aα,21 a pu être présenté comme une méditation sur Dt 17,18-19,22 en fonction de Prov 3,1.3: «1 Mon fils, n'oublie pas mon enseignement (תורתי), et que ton cœur (לבך) garde mes préceptes. 3 Que piété et fidélité ne te quittent! Fixe-les à ton cou, inscris-les sur la tablette (לוח) de ton cœur (לבך)». Les liens de Ps 40,8-11 avec le Deutéronome apparaissent encore avec Dt 31,30: «Puis, aux oreilles (באזני) de toute l'assemblée (קהל) d'Israël, Moïse prononça jusqu'à la dernière les paroles de ce cantique (השירה)», Dt 32,4: «Il est le Rocher, son œuvre est parfaite, car toutes ses voies sont le Droit. C'est un Dieu fidèle (אמונה) et sans iniquité, il est justice et rectitude». Voir encore en Dt 28,58: בספר / הכתובים / התורה.

Dans le prolongement de la thématique du sacrifice de Ps 40,7; Ps 40,9 reprend également les préoccupations de Lv 23,11: «Il l'offrira devant Yahvé en geste de présentation pour que vous soyez agréés (לרצונכם). C'est le lendemain du sabbat que le prêtre fera cette présentation».23 Or cette conception est parfaitement conforme à Prov 8,35: «Car qui me trouve trouve la vie, il obtient la faveur (רצון) de Yahvé», et Prov 12,2: «L'homme de bien attire la faveur (רצון) de Yahvé, mais l'homme malintentionné, celui-ci le condamne».

 

E PS 40,7 ET LEV 23,18-19 (CF. LV 23,11 ET PS 40,9)

Dans la continuité du lien établi entre Ps 40,9 et Lv 23,11 (רצון) on peut relever que Ps 40,7: «Tu ne voulais sacrifice (זבח) ni oblation (ומנחה), tu m'as ouvert (כרית) l'oreille, tu n'exigeais holocauste (עולה) ni victime (וחטאה)», reprend le vocabulaire de Lv 23,18-19. Voir: חטאת: Lv 23,19; טאה: Ps 40,7; מנחה: Lv 23,18; Ps 40,7; עלה: Lv 23,18; Ps 40,7; זבח: Lv 23,19; Ps 40,7.

 

F PS 40,2.4-5 ET LE LIVRE DES PROVERBES

Dans la continuité du rôle joué par Prov 3 en Ps 40,8-11, on peut noter que Prov 3,13: «Heureux (אשרי) l'homme (אדם) qui a trouvé la sagesse, l'homme qui acquiert l'intelligence!» et Prov 22,19: «Pour qu'en Yahvé (ביהוה) soit ta confiance (מבטחך), je veux t'instruire aujourd'hui, toi aussi» (voir également 14,25-26), ont influencé Ps 40,5: «Heureux (אשרי) est l'homme (הגבר), celui-là qui met en Yahvé (יהוה) sa foi (מבטחו), ne tourne pas du côté des rebelles (רהבים) égarés dans le mensonge (כזב)!» Mais puisque le Ps 40 est un psaume royal, il faut également tenir compte de Prov 30,1: «Paroles d'Agur, fils de Yaqé, de Masa. Oracle (נאם) de cet homme (הגבר), il n'y a pas de Dieu, il n'y a pas de Dieu, consumé», passage dont dépendent II Sam 23,1 et Nb 24,3.15 en rapport à la dynastie davidique.24 Ce point permet de comprendre l'usage du terme גבר en Ps 40,5. De même le terme כזב de Ps 40,5 apparaît dans la continuité des préoccupations de Prov 30,6.8aα: «6 A ses discours, n'ajoute rien, de crainte qu'il ne te reprenne et ne te tienne pour un menteur ונכזבת)... 8 ) éloigne de moi fausseté et paroles (ודבר) mensongère (כזב)».

Dans la continuité de l'influence de Prov 3 sur le Ps 40, Ps 40,4: «En ma bouche il mit un chant (שיר) nouveau (חדש), louange (תהלה) à notre Dieu; beaucoup verront (יראו) et craindront (וייראו), ils auront foi (ויבטחו) en Yahvé», correspond à une extension par l'exemple de Prov 3,5.7: «5 Repose-toi (בטח) sur Yahvé de tout ton cœur, ne t'appuie pas sur ton propre entendement. 7 Ne te figure pas être sage, crains (ירא) Yahvé et te détourne du mal».

On peut également relever dans la ligne du livre des Proverbes, Ps 40,2: «J'espérais (קוה) d'un grand espoir (קויתי) Yahvé (יהוה), il s'est penché vers moi, il écouta mon cri», qui correspond à la mise en application du conseil de Prov 20,22: «Ne dis point: 'Je rendrai le mal!' fie-toi (קוה) à Yahvé (ליהוה) qui te sauvera».

 

G PS 40,3, LE PS 18 ET II SAM 22,31-32

Nous avons vu que le du Ps 40 était à rapprocher Ps 18 et donc finalement de II Sam 22,31-32, ces deux derniers textes dérivant de plus de la tradition de sagesse, en référence à Prov 30,5.9.25 Dans cette perspective nous pouvons relever que Ps 40,3: «Il me tira du gouffre tumultueux, de la vase (מטיט) du bourbier; il dressa mes pieds (רגלי) sur le roc (סלע), affermissant mes pas», se comprend bien dans le cadre d'une lecture de II Sam 22,3.34.43: «2 Il dit: Yahvé est mon roc (סלעי) et ma forteresse, mon libérateur. 34 Il égale mespieds (רגליו) à ceux des biches et il me tient debout sur mes hauteurs. 43 Je les broie comme la poussière de la terre, je les écrase comme la boue (כטיט) des rues».

 

H LE PS 18 D'APRÈS LE PSAUMES 68 ET LE LIVRE DES PROVERBES

Nous venons de remarquer que le Ps 40 tout en répondant au Ps 69 s'appuyait sur le Ps 18. Nous allons maintenant constater que le Ps 18 correspond également à une application à David du Ps 68. Ainsi Ps 68,20-22.24: «20 Béni soit le Seigneur de jour en jour! Il prend charge de nous, le Dieu de notre salut ישועתנו). 21 ) Le Dieu que nous avons est un Dieu de délivrances (למושעות), au Seigneur Yahvé sont les issues de la mort; 22 mais Dieu abat (ימחץ) la tête (ראש) de ses ennemis (איביו), le crâne (קדקד) chevelu du criminel qui rôde. 24 afin que tu enfonces (תמחץ) ton pied (רגלך) dans le sang, que la langue de tes chiens ait sa part d'ennemis (מאיבים)," est appliqué à David en Ps 18,1.3839.51:26 "1 Du maître de chant. Du serviteur de Yahvé, David, qui adressa à Yahvé les paroles de ce cantique, quand Yahvé l'eut délivré de tous ses ennemis (איביו) et de la main de Saul. 38 Je poursuis mes ennemis (אויבי) et les atteins, je ne reviens pas qu'ils ne soient achevés; 39 je les frappe (אמחצם), ils ne peuvent se relever, ils tombent, ils sont sous mes pieds רגלי). 51 ) Il multiplie pour son roi les délivrances (ישו) et montre de l'amour pour son oint, pour David et sa descendance à jamais.» On relève:

Ps 68,20; 18,51; voir 68,21 :מושעות (pluriel); et 18,51 :ישועות(pluriel)

Ps 68,22.24: 18,39; 110,5.6 pour tout le Psautier

Ps 68,22; 18,44; 110,6.7

Ps 68,2.22.24; 18,1.4.18.38.41,49; 110,1.2

Ps 68,24; 18,10.34.39; 110,1

On peut également relever avec le Ps 69:

מעד : Ps 69,24; 18,37; 26,1; 37,31; II Sam 22,37; Job 12,5 pour toute
la Bible.
נשג : Ps 69,25; 18,38; 7,6; 40,13 pour tout le Psautier.

Le Ps 18 est par ailleurs rattaché au livre des Proverbes par Ps 18,31-32: «31 Dieu, sa voie est sans reproche et la parole de Yahvé sans alliage (צרופה). Il est, lui, le bouclier (אלוה) de quiconque s'abrite (החסים) en lui. 32 Qui donc est Dieu (אלוה), hors Yahvé? Qui est Rocher, sinon notre Dieu?», qui s'appuie sur Prov 30,5.9a: «5 Toute parole de Dieu (אלוה) est éprouvée (צרופה), il est un bouclier (מגן) pour qui s'abrite (לחסים) en lui. 9 de crainte que, comblé, je ne me détourne et ne dise: 'Qui est Yahvé'.» La question de Ps 18,32, inverse celle de Prov 30,9. Le terme אלוה est relativement rare.27

 

I LES DÉVELOPPEMENTS MESSIANIQUES DU PS 18 DANS LE PS 110 ET NB 24

Ps 110,1.5-6: «1 De David. Psaume. Oracle de Yahvé à mon Seigneur: 'Siège à ma droite, tant que j'aie fait de tes ennemis (איביך) l'escabeau de tes pieds לרגליך). 5 ) A ta droite, Seigneur, il abat (מחץ) les rois au jour de sa colère; 6 il fait justice des nations, entassant les cadavres, il abat (מחץ) les têtes (ראש) sur l'immensité de la terre.», reprend le vocabulaire du Ps 1828 et finalement du Ps 68.

Le Ps 18 et au-delà le Ps 68 jouent également un rôle important en Nb 24,17: «Je le vois - mais non pour maintenant, je l'aperçois - mais non de près. Un astre issu de Jacob devient chef, un sceptre se lève, issu d'Israël. Il frappe (ומחץ) les tempes de Moab et le crâne (וקרקר) de tous les fils de Seth».29 Voir מחץ Ps 18,39; 68,22.24 et le קרקר de Nb 24,17 doit correspondre au קדקד de Ps 68,22, le ר étant substitué au ד, comme cela arrive parfois.

Ce rapprochement est d'autant plus probable que Nb 24,15: «Alors il prononça son poème. Il dit: 'Oracle (נאם) de Balaam, fils (בנו) de Béor, oracle (ונאם) de l'homme (הגבר) au regard pénétrant.'», doit se comprendre en relation à II Sam 23,1:30 «Voici les dernières paroles de David: Oracle (נאם) de David, fils (בנ) de Jessé, oracle (ונאם) de l'homme (הגבר) haut placé, de l'oint du Dieu de Jacob, du chantre des cantiques d'Israël» (qui suit immédiatement 2 Sam 22!), et finalement Prov 30,1a: «Paroles d'Agur, fils (בנ) de Yaqé, de Massa. Oracle (נאם) de cet homme (הגבר)», Prov 30,5.9 joue déjà un rôle important en Ps 18,31.32 et II Sam 22,31-32, comme nous l'avons rappelé ci-dessus. Le seul autre usage du verbe מחץ dans le livre des Nombres en Nb 24,8: «Dieu le fait sortir d'Egypte, il est pour lui comme des cornes de buffle. Il dévore le cadavre de ses adversaires, il leur brise (ימחץ) les os», doit être lié à l'influence de l'emploi de 24,17.31

 

BIBLIOGRAPHIE

Ashley, Timothy R. The Book of Numbers. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 1993.         [ Links ]

Auffret, Pierre. «J'ai proclamé la justice. Etude structurelle du Ps 40 (et du Ps 70)». Rivista biblica italiana 49 (2001): 385-416.         [ Links ]

Botha, Phil. «Interpreting "Torah" in Psalm 1 in the light of Psalm 119». HTS Teologiese Studies / Theological Studies 68/1 (2012): 7 pages: http://dx.doi.org/10.4102/hts.v68i1.1274.         [ Links ]

Braulik, Georg. Psalmen 40 und der Gottesknecht. Forschung zur Bibel 18. Würzburg: Echter Verlag, 1975.         [ Links ]

Fox, Michael. Proverbs 1-31. The Anchor Bible 18b. New Haven: Yale University Press, 2009.         [ Links ]

Gosse, Bernard, «Le Psaume 40 et le livre de Jérémie», Zeitschrift für die alttestamentliche Wissenschaft 117 (2005): 395-404.         [ Links ]

______. L'influence du livre des Proverbes sur les rédactions bibliques à l'époque Perse. Supplément n 14 à Transeuphratène. Paris: Gabala, 2008.         [ Links ]

______. David and Abraham. Persian Period Traditions. Supplément n16à Transeuphratène. Pendé: Gabalda, 2010.         [ Links ]

Hossfeld, Frank-Lothar et Erich Zenger. A commentary on Psalms 51-100. Volume 2 of Psalms. Minneapolis: Augsburg Fortress, 2005.         [ Links ]

Koehler, Ludwig, Walter Baumgartner et Johann J. Stamm, The Hebrew and Aramaic Lexicon of the Old Testament. Traduit en edité sous la supervision de Mervyn E. J. Richardson. 4 vols. Leiden: E.J. Brill, 1994-1999.         [ Links ]

Kraus, Hans-Joachim. Psalmen 1-59. Volume 1 of Psalmen. Biblischer Kommentar, Altes Testament 15/1. Neukirchen: Neukicherner Verlag, 1978.         [ Links ]

Levine, Baruch A. Numbers 21-36. The Anchor Bible. New York: Doubleday, 2000.         [ Links ]

Milgrom, Jacob. Leviticus 23-27. The Anchor Bible 3b. New York: Doubleday, 2001.         [ Links ]

Rouillard, Hedwige. La Péricope de Balaam (Nombres 22-24) La prose et les «oracles». Etudes bibliques New Series 4. Paris: Gabalda, 1985.         [ Links ]

Terrien, Samuel. The Psalms. Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 2003.         [ Links ]

Vesco, Jean-Luc. Le Psautier de David. Traduit et commenté. Volume 1. Lectio Divina. Paris: Cerf, 2006.         [ Links ]

Weiser, Artur. The Psalms. Old Testament Library. London: SCM Press Ltd., 1986.         [ Links ]

 

 

Correspondence:
Bernard C. Gosse
4 Résidence Opéra, 92160 Antony, FRANCE
E-mail: gosse.bernard@wanadoo.fr

 

 

1 Bernard Gosse, L'influence du libre des Proverbes sur les rédactions bibliques à l'époque Perse (Supplément n 14 à Transeuphratène; Paris: Gabalda, 2008), 69-73. Le Ps 1 présente le Psautier comme une réponse à l'appel de la sagesse de Prov 1, voir 51-54.
2 Pour la première partie du verset voir Pr 15,18.
3 תוחלת: Ps 39,8; Prov 10,28; 11,7; 13,12; Job 41,9; Lm 3,18 pour toute la Bible.
4 Phil J. Botha, «Interpreting "Torah" in Psalm 1 in the light of Psalm 119», HTS 68/1 (2012): 7 pages: http://dx.doi.org/10.4102/hts.v68i1.1274. Voir 3-5: "The connection between Psalm 1 and Psalm 37 and the inheritance of the land."
5 Voir Gosse, L 'influence du libre des Proverbes, 51-54.
6 Voir Gosse, L'influence du libre des Proverbes, 73.
7 Voir Gosse, L'influence du libre des Proverbes, 63.
8 Pierre Auffret, «J'ai proclamé la justice. Etude structurelle du Ps 40 (et du Ps 70)», RivB 49 (2001): 415: «Pour repérer les rapports de 8-13 à 17-18.. .On lit en effet ici et là abondant (10b.11e) et grand (17c)...». Hans-Joachim Kraus, Psalmen 1-59 (vol. 1 of Psalmen; BKAT 15/1; Neukirchen: Neukirchener Verlag, 1978), 458: «Ps 40 zerfällt in zwei verschiedene Lieder... (2-12) gehört zur Formgruppe derjenigen Gebetslieder... (13-18) mit seinen Notschilderungen und Klagen deutlich von der Grundform des Bittens und Flehens her geprägt».
9 האח: Ps 35,21.25; 40,16; 70,4; Ez 25,3; 26,2; 36,2; Is 44,16; Job 39,13 pour toute la Bible.
10 Jean-Luc Vesco, Le Psautier de David. Traduit et commenté (vol. 1; LD; Paris: Cerf, 2006), 371: «Quant au bourbier, le mot ne revient qu'au Ps 69,3, le psalmiste s'y enfonce. Dans le Ps 40, il en sort, ses pas sont affermis comme le sont les pas de l'homme dont Dieu aime le chemin (Ps 18,37; Ps 37,23).» Vesco souligne également les continuités avec le Ps 39, pp. 366-367. Voir Ps 39,8 et 40,2.
11 Vesco, Le Psautier, 371: «Le cri du psalmiste a été entendu (Ps 18,7; 22,25; 31,23; 34,16), comme le demandait Ps 39,13.»
12 Kraus, Psalmen 1-59, 460, pour les versets 2-3 renvoie à Ps 69,3.15 et à Ps 18,7ss. Artur Weiser, The Psalms (OTL; London: SCM Press Ltd, 1986), 335, renvoie à Ps 69,2.14 (3.15) et Ps 18,32f. (33ss).
13 יון: Ps 40,3; 69,3 pour toute la Bible.
14 טיט : Ps 18,43; 40,3; 69,15 dans le Psautier.
15 Verbe עצם: Ps 38,20; 40,6.13; 69,5; 105,24; 139,17 dans le Psautier.
16 HALOT 2: 868. עצמ qal pf: «with מן to be more numerous than Ps 4013 695, with מן and inf. to be too numerous to Ps 406
17 אפפ: Ps 18,5; 40,13; 116,3: 2 Sam 22,5; Jon 2,6 pour toute la Bible.
18 נשג: Ps 7,6; 18,38; 40,13; 69,25 dans le Psautier.
19 Verbe עצם: Ps 38,20; 40,6.13; 69,5; 139,17 dans le Psautier.
20 Georg Braulik, Psalmen 40 und der Gottesknecht (FB 18; Würzburg: Echter Verlag, 1975), 127: «Die redaktionskritische Analyse von Ps 40 wird ergeben - das muss hier vorweggenomen werden - dass 40A und 40,14-18 als Ps 70 ursprünglich getrennt existierten und nur redaktionell miteinander durch v. 13 verklammert wurden». Frank-Lothar Hossfeld et Erich Zenger, A Commentary on Psalms 51-100 (vol. 2 of Psalms; Minneapolis: Augsburg Fortress, 2005), 184: «The cry of the "poor" in 69:30, meant to give hope to "the poor and dispossessed" (cf. 69:33-34), is taken up explicitly in Psalm 70 as the cry for rescue of someone "poor and dispossessed" (70:6), and its urgency is sharpened».
21 Bernard Gosse, «Le Psaume 40 et le livre de Jérémie», ZAW 117 (2005): 395-404; 395-398: «1) Le caractère royal du Ps 40 et la question du salut» Vesco, Le Psautier, 374-375: «Le roi se présenterait à Dieu avec en main une copie de la loi royale lui fixant sa conduite (Dt 17,14-20)... Une démocratisation du psaume reste possible». Samuel Terrien, The Psalms (Grand Rapids: Willliam B. Eerdmans Publishing Company, 2003), 340: «Is not this feature clearly reminiscent of the story of Hilkiah's discovery of "the book of the law"...»
22 Vesco, Le Psautier, 374-375.
23 Sur les relations entre Lev 23 et Prov 3, voir Jacob Milgrom, Leviticus 23-27 (AB 3b; New York: Doubleday 2001), 1985: «For acceptance on your behalf lirsonêkem. Thus the cereal offering of the barley (and of the wheat) not only function as a sign of thanks for the new crop, but also expresses the hope that God, in turn, will bless the new crop (Ezek 44:30; Prov 3:9-10; see Note on 19:25)».
24 Bernard Gosse, David and Abraham. Persian Period Traditions (Supplément n 16 à Transeuphratène; Pendé: Gabalda; 2010), 190-192.
25 Michael Fox, Proverbs 1-31 (AB 18b; New Haven: Yale University Press, 2009), 858, sur Prov 30,5: «Verse 5 is taken from, or at least used in, Ps 18:31aβb (= 2 Sam 22:31b)».
26 Voir également Ps 18,47. Hossfeld et Zenger, Psalms 51-100, 166 (sur Ps 68,2022): «In contexts like the present (cf. 18:47; 28:6; 31:22; 124:6) it introduces sections of praise and thanksgiving; it can reveal the influence of the Temple liturgy (cf. 66:8,20)».
27 Voir également צעד: Ps 18,37 dans le Psautier et Prov 4,12; 5,5; 16,9; 30,29.
28 Gosse, David and Abraham, 114.
29 Gosse, David and Abraham, 191 (voir Ps 18 et 2 Sam 22).
30 Gosse, David and Abraham, 191.
31 Sur l'usage (erroné?) de
מחץ en Nb 24,8, voir Hedwige Rouillard, La Péricope de Balaam (Nombres 22-24) La prose et les «oracles» (Ebib ns 4; Paris: Gabalda, 1985), 377-379, voir également en 432, le lien avec 24,17. Baruch A. Levine, Numbers 21-36 (AB; New York: Doubleday, 2000), 198: «The cognate verb mhs describe the powerful deathblow of warrior-god. Examples abound in the Aqhat epic. The same is associated with the God of Israel in Deuteronomy 32:39...». Faire de Dieu ('l) le sujet du verbe מחץ, est la manière la plus satisfaisante de résoudre le problème de la construction de la phrase. D'autres tentatives supposent des corrections, voir Timothy R. Ashley, The Book of Numbers (NICOT; Grand Rapids: William B. Eerdmans Publishing Company, 1993), 494.

Creative Commons License Todo o conteúdo deste periódico, exceto onde está identificado, está licenciado sob uma Licença Creative Commons