SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.7 issue1Pain management in patients with long-bone fractures in a district hospital in KwaZulu-Natal, South AfricaExperiences of general practitioners in the Ga-Rankuwa and Mabopane areas in dealing with patients who have sexual problems author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

African Journal of Primary Health Care & Family Medicine

On-line version ISSN 2071-2936
Print version ISSN 2071-2928

Abstract

ADELEKE, Olukayode A.; YOGESWARAN, Parimalaranie  and  WRIGHT, Graham. Les infections par les helminthes intestinaux chez les adultes séropositifs à l'Hôpital Général de Mthatha, en Afrique du Sud. Afr. j. prim. health care fam. med. (Online) [online]. 2015, vol.7, n.1, pp.1-7. ISSN 2071-2936.  http://dx.doi.org/10.4102/phcfm.v7i1.910.

CONTEXTE: Peu d'études ont été faites en Afrique du Sud sur la prévalence de la coïnfection par les helminthes intestinaux chez les patients séropositifs ainsi que les interactions possibles entre ces deux infections. OBJECTIF: Etudier la prévalence d'infection par les helminthes intestinaux chez les adultes séropositifs avec le VIH ou le SIDA à l'Hôpital Général de Mthatha. LIEU: Les participants à l'étude ont été recrutés au service de consultations externes de l'Hôpital Général de Mthatha, à Mthatha en Afrique du Sud. MÉTHODES: Cette étude transversale a été faite d'octobre à décembre 2013 chez des patients séropositifs consécutifs, adultes et consentants. On a obtenu les informations sociodémographiques et cliniques au moyen de formulaires de collecte de données et d'entretiens structurés. Des échantillons de selles ont été prélevés pour déterminer la présence d'helminthes et des échantillons sanguins ont été obtenus pour mesurer le nombre de cellules T CD4+ et la charge virale. RÉSULTATS: On a obtenu des données de 231 participants, avec un âge moyen de 34.9 ans, une moyenne de cellules CD4 de 348 cellules/µL et une charge virale moyenne de 4.8 log10 copies/mL. La prévalence d'helminthes intestinaux était de 24.7%, avec les Ascaris Lumbricoides (42.1%) qui étaient les espèces les plus fréquentes. On a trouvé un lien important du point de vue statistique entre le nombre de CD4 de moins de 200 cellules/µL et l'infection par les helminthes (p = 0.05). Aucune corrélation importante du point de vue statistique n'a été trouvée entre l'infection par les helminthes intestinaux et le nombre moyen de CD4 (p = 0.79) ou la charge virale moyenne (p = 0.98). CONCLUSION: On a remarqué une forte prévalence d'infections par les helminthes intestinaux chez les sujets à l'étude. Ainsi, le dépistage et le traitement des helminthes devrait faire partie de la gestion du VIH et du SIDA dans les soins de santé primaire.

        · abstract in English     · text in English     · English ( pdf )

 

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License