SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.6 issue1Health sector responses to intimate partner violence: A literature reviewCommunity participation in malaria control strategy of intersect oral collaboration in Ghana: Myth or reality? author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

African Journal of Primary Health Care & Family Medicine

On-line version ISSN 2071-2936
Print version ISSN 2071-2928

Abstract

ADEBOLU, Folafolu A.  and  NAIDOO, Mergan. Contrôle de la tension artérielle des patients souffrant d'hypertension qui se rendent aux consultations externes d'un hôpital urbain de district au Kwazulu-Natal. Afr. j. prim. health care fam. med. (Online) [online]. 2014, vol.6, n.1, pp.1-6. ISSN 2071-2936.  http://dx.doi.org/10.4102/phcfm.v6i1.572.

CONTEXTE: La prévalence de l'hypertension en Afrique du Sud est estimée à 20% de la population adulte, soit plus de six millions de personnes. La non-observation du plan de traitement mène au contrôle insuffisant de la tension artérielle et à un taux élevé de décès. De nombreuses études ont examiné les facteurs contribuant au contrôle insuffisant de la tension artérielle en Afrique du Sud, mais peu d'études se sont réellement penchées sur les hôpitaux de district du Kwazulu-Natal en particulier, en dépit du fait que la province a la population la plus hétérogène d'Afrique du Sud. MÉTHODE: L'étude descriptive et transversale a été menée à la clinique de consultations externes pour malades chroniques d'un hôpital urbain de district, parmi 370 participants âgés de 18 à 90 ans. RÉSULTAT: L'étude a révélé une tension artérielle mal contrôlée chez 58% des participants. Seuls 35% d'entre eux savaient quelle était leur tension artérielle le jour de l'entrevue et 19.2% savaient la tension artérielle visée. 95% des patients ont déclarés qu'ils suivaient le traitement, tandis que 51.4% ont déclarés que le médicament avait des effets secondaires significatifs. CONCLUSION: La majorité des patients avait peu de connaissances sur la tension artérielle et ils n'étaient pas au courant de leur taux de tension. Cela peut être l'indication d'un mauvais contrôle de la tension artérielle et doit faire l'objet de recherches supplémentaires. Le taux élevé d'adhésion auto-déclarée au traitement ne se traduit pas par un contrôle efficace de la tension artérielle. Un nombre significatif de patients a déclaré avoir des effets secondaires au traitement, ce qui peut avoir contribué au mauvais contrôle de la tension. Ainsi, le taux élevé d'adhérence peut avoir été sur-déclaré. Pour les recherches futures il faudra trouver une manière plus objective de mesurer l'adhésion aux médicaments.

        · abstract in English     · text in English     · English ( pdf )

 

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License