SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.6 issue1Factors associated with patients' understanding of their management plan in Tshwane clinicsBlood pressure control amongst patients living with hypertension presenting to an urban district hospital outpatient clinic in KwaZulu-Natal author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Article

Indicators

Related links

  • On index processCited by Google
  • On index processSimilars in Google

Share


African Journal of Primary Health Care & Family Medicine

On-line version ISSN 2071-2936
Print version ISSN 2071-2928

Abstract

REES, Kate; ZWEIGENTHAL, Virginia  and  JOYNER, Kate. Réponses du secteur de la santé à la violence conjugale: une analyse documentaire. Afr. j. prim. health care fam. med. (Online) [online]. 2014, vol.6, n.1, pp.1-8. ISSN 2071-2936.  http://dx.doi.org/10.4102/phcfm.v6i1.712.

CONTEXTE: La violence conjugale (IPV) est une grave préoccupation commune de santé publique, particulièrement en Afrique du Sud, mais n'est pas bien gérée au niveau des soins primaires. OBJECTIF: Ce rapport vise à résumer l'état actuel des connaissances en ce qui concerne les interventions sanitaires contre l'IVP, leur intégration dans le système et les services de santé, et les perspectives des utilisateurs des services et des professionnels de la santé sur les soins pour l'IPV, en mettant l'accent sur le contexte sud-africain. MÉTHODE: On a fait des recherches en 2012 et 2013 sur PubMed, CINAHL, PsycINFO et Google Scholar. On a inclus tous les types d'études qu'on a évalués et résumés. RÉSULTATS: L'exposition à l'IPV entraine toute une série de graves problèmes de santé. Il y a suffisamment de preuves que l'intervention dans le contexte des soins de santé primaires peut améliorer les résultats. Les femmes ayant été victimes d'IPV ont déclaré qu'une réponse appropriée par les prestataires de soins ne portait pas de jugement et était complète et compréhensive. Les interventions d'IPV qui sont complexes, complètes et utilisent des démarches à l'échelle des systèmes ont été très efficaces, mais les barrières au niveau du système et de la société entravent leur mise en luvre. Il ne faut pas négliger les injustices liées au genre quand on réagit à l'IPV. CONCLUSION: D'autres évaluations de la réaction du secteur de la santé à l'IPV seront nécessaires, pour permettre aux services de santé de déterminer les modes de soins les plus appropriés, comment les intégrer dans les systèmes actuels, et comment on peut les aider à gérer l'IPV. La nécessité de mener cette étude ne doit pas empêcher les services de santé et les prestataires de soins de mettre en œuvre les soins pour l'IPV, mais devrait plutôt guider l'élaboration d'évaluations rigoureuses et appropriées dans ce contexte.

        · abstract in English     · text in English     · English ( pdf )

 

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License